nos Domaines

AB Inter NET Work et nos quatre domaines de prédilection

Transport PMV sur EscotaLe domaine du transport réunit un ensemble de services tous très différents et néanmoins indispensables : information a l’usager via les Panneaux à Messages Variables, Réseau d’Appel d’Urgence, Détection Automatique d’Incident, Détection Incendie, Système d’Aide à l’Exploitant, Gestion Technique Centralisée, interphonie, ventilation, signalisation, téléphonie, vidéo-surveillance multiple, Détection automatique de Véhicules Arrêtés, pilotage de mur d’image, gestion de la billettique…

Que ce soit pour une autoroute, un tramway, un tunnel, un aéroport, un port, le besoin de réseaux multiservices redondants n’est plus remis en question. Il est important que ces réseaux s’appuient sur une infrastructure éprouvée, fiable et performante. Sur un même réseau Ethernet ou sur des réseaux distincts, mêlant niveau 2 & 3 de façon judicieuse, le choix et la configuration des équipements sont des étapes délicates. Elles permettent la sécurité de l’usager, une performance adaptée, une garantie de fonctionnement 24/24, 7/7 et une maintenabilité simplifiée.

Le choix de votre partenaire réseau, maitrisant la conception de l’architecture, la mise en service puis l’exploitation du site est donc crucial.

Vidéosurveillance EscotaLa vidéosurveillance  exige la mise en place d’une gestion des flux multicasts avec, en outre, un impact massif sur la charge du réseau. Cela implique un besoin de concentration de tous les flux sur le backbone et en quelques endroits (mur d’images, archiveurs, postes de visualisation…). L’architecture doit donc être adaptée et anticiper l’avenir pour être pérenne.

Il ne s’agit plus ici de mettre en place une architecture où la seule configuration à mettre en œuvre est une solution efficace de redondance. Les architectures demandent un dimensionnement adapté du cœur de réseaux, la configuration des vlans / des redondances / de la sécurité d’accès / la gestion des flux multicasts / le routage et des autorisations de communications / la qualité de services / le filtrage des mulitcasts/broadcast…

Le choix des mécanismes devra être adapté aux sites, aux besoins et aux équipes de maintenance.

IMG_2534L’automatisme utilise depuis longtemps les réseaux Ethernet pour la Gestion Technique Centralisée et la supervision du process. Aujourd’hui, les capteurs/actionneurs, traditionnellement raccordés via un bus propriétaire du constructeur automatisme, évoluent eux aussi vers Ethernet. Les bus de terrains connus : Modbus, Profibus, etc, migrent en version Ethernet pour devenir Modbus-TCP, Profinet, Ethernet/IP… .
D’un bus propriétaire, ces protocoles migrent vers un support unique avec, dans certains cas, des versions propriétaires qui dérivent de l’Ethernet standard.

Les nouveaux protocoles automatismes pour des applications industrielles temps réel, critique sur Ethernet, nécessitent non seulement de connaître les implications d’une solution, mais impliquent aussi souvent un changement des modes de communication.

On passe d’un mode Client/Serveur vers un mode Producteur/Consommateur. Ce changement passe par une utilisation massive des multicasts et nécessite un paramétrage spécifique des composants réseaux, tant dans les architectures commutées que routées afin d’éviter de perturber l’ensemble des équipements.

Ces nouvelles architectures demandent une configuration des redondances, parfois de VLAN, de mettre en place du filtrage, de la gestion et du routage des flux multicasts, etc. En filigrane, ces mécanismes doivent aussi être adaptés au site, aux besoins ainsi qu’aux équipes chargées de la maintenance.

Belden EnergyDans les environnements des sous-stations électriques IEC 61850, encore plus que pour celui du process et du transport, il est nécessaire d’assurer une disponibilité sans faille du réseau Ethernet. Jusqu’à présent, les redondances les plus rapides y étaient utilisées comme l’anneau HIperRing de Hirschmann avec un temps de cicatrisation typique de 40 à 50ms.

Désormais, avec les nouvelles redondances, telles que le PRP et le HSR (tous deux standardisés IEC 62439-3) que les récents produits Hirschmann intègrent, le temps de cicatrisation n’existe plus,  et le réseau est capable de palier une défaillance de la fibre sans une seule perte de paquets. Ajouté à cela le besoin d’une précision d’horloge que seul peut apporter le protocole IEEE-1588.

Bien évidemment, pour contrôler cette fonctionnalité, un simple test ping ne suffit pas et d’autres outils logiciels ne sont tout simplement pas assez performants pour garantir une bonne implémentation de cette technologie et donc confirmer ce temps de cicatrisation. Même en utilisant un générateur de trafic, il faut être en mesure de fournir 150000 trames /sec (sur un réseau 100Mbit/s comme celui sur lequel s’appuie ces redondances PRP ou HSR), ce qui demande au PC qui capture ce trafic d’être en mesure d’absorber 1 500 000 trames lors d’un test de coupure de 10 sec. Qui plus est, il faut mesurer cette redondance pour les différentes tailles de trames (de 64octets à 1518octets), celles de 64 octets étant les plus demandeuses de ressources au sein des équipements réseaux.

AB inter NET work, fort de ses tests réalisés dans cet environnement, vous propose de garantir votre solution au moyen de  deux équipements de tests réseaux qui permettent de le charger à 100% (en 100Mbit/s ou en 1Gbit/s) et de contrôler le taux effectif de pertes lors d’une coupure tout en produisant (ce test faisant partie de la certification de réseau RFC 2544).

Nous pouvons ainsi vous accompagner dans la mise en place de votre infrastructure pour son design, son implémentation, sa validation et la formation de vos équipes de maintenance terrain.